Conseils

Le quotidien chez Logistique CAF – Partie 2

La manutention

Nous avons des palettiers pour entreposer et transporter la marchandise. Nous nous assurons de placer ces dernières de façon polyvalente, à des hauteurs fixes pour s’assurer d’une manutention la plus facile possible et d’un espace de travail le plus propre et aéré.

En plus de cela, nous avons également plusieurs chariots élévateurs : 2 chariots à propane et 4 chariots électriques. Nous fournissons également des transpalettes que ce soit pour de la marchandise qui doit être déchargée d’une remorque, en surplus des équipements que nous avons, ou alors pour déplacer la marchandise dans l’entrepôt pour faciliter la circulation d’une palette qui serait hors dimension.  

Nous pouvons même avoir à notre disposition une pince à papier («clam») pour un client qui aurait soit des ballots de papiers, de pâte ou des ballots de marchandises qui ne se prennent pas avec des fourches.

Nous sommes équipés pour s’adapter à tous types de marchandises. Ce que nous voulons faire pour nos clients, c’est ce que ce dernier aura du mal à faire chez lui et ce, de façon rapide et efficace. C’est donc pour cette raison que nous avons l’équipement adapté à notre portée pour être en mesure de répéter l’opération le plus souvent et rapidement possible à un coût tout autant économique pour le client.

 

La sécurité dans l’entrepôt

Ce que nous tentons de faire chez Logistique CAF, c’est d’être rigide dans les méthodes de sécurité. Pas exactement comme dans une prison, mais quelque chose qui s’y rapproche dans son application quotidienne.

Nous avons mis en place un système qui fait en sorte que chaque personne qui entre est contrôlée à la porte d’entrée. Nous pouvons donc contrôler et noter les allées et venues. Nous devons savoir qu’une personne vient ici pour valider son inventaire ou travailler sur son produit afin de garder un contrôle et une surveillance sur ce qui se passe dans l’entrepôt.

Nous appliquons ces démarches afin que nos clients aient pleinement confiance en nous, que les méthodes que nous utilisons ne leur fassent pas peur et surtout, qu’ils nous remettent leurs marchandises sans avoir à se soucier de cet aspect.

Autre procédure très particulière que nous appliquons ici: nous demandons au camionneur et au conducteur de chariot élévateur d’être en communication constante afin d’éviter tout déplacement d’équipement lorsque le manutentionnaire est en train de travailler dans la remorque.

 

La gestion parasitaire

Chaque client veut s’assurer que la vermine n’entre pas dans l’entrepôt. Ce qui est tout à fait légitime. On ne peut pas se permettre que des boîtes de carton (nourriture sèche, des gants ou autres) contiennent des excréments de souris ou encore qu’elles soient déchirées ou trouées. Ce pourrait mettre en péril la nature même du produit et ce serait inacceptable.

Chaque mois, il y a des experts d’une firme externe qui se déplace et viennent examiner l’entrepôt et s’assurer d’un contrôle parfait de l’inspection. S’il y a des mesures à mettre en place à la suite de la visite, nous les appliquons. Nous sommes très rigides sur ce point et nous sommes très transparents. Nous n’avons pas peur de montrer ce livre de procédures à chacun de nos clients lorsque ces derniers le demandent.

Nous tenons vraiment à ce que nos clients aient confiance en nous et que la marchandises soit en sécurité dans l’entrepôt.